Blog

Social Ads : comparatif des principaux outils publicitaires

social ads

L’avènement des réseaux sociaux a créé de nouveaux usages en termes de publicité. Certains réseaux dominants (Facebook, Instagram, LinkedIn, Twitter, Pinterest & Snapchat) permettent de toucher une large audience et d’apporter une grande visibilité à l’annonceur. Pour toucher votre cible dans une perspective business, le social ads est en effet  devenu incontournable.

A ce titre, tous les réseaux ne se valent pas. Pour que votre prise de parole soit porteuse, il s’agit d’être pertinent : quels  médias permettront de toucher votre cible ? Et comment vous adresser à elle pour l’engager et atteindre vos objectifs ?  

Voici un comparatif des principaux acteurs du marché – avantages et inconvénients – qui vous aidera à faire le meilleur choix en regard de votre objectif.

Facebook Ads : la puissance de feux du leader

Avec près de 35 millions d’utilisateurs actifs en France, Facebook est l’incontournable de votre stratégie d’acquisition digitale. Ses forces sont indéniables quelque soit votre marché ou votre cible. Le réseau géré via la plateforme Facebook Ads Manager propose des solutions et des dispositifs très complets adaptés à tout type de problématique :

# La variété des types de campagnes permet de répondre aux différents objectifs de l’annonceur : notoriété, leads, ventes, téléchargements d’application mobile…,

# Facebook Analytics permet l’analyse très fine de données et KPI, en vue d’affiner les stratégies en fonction de vos objectifs business,

# Les nombreux formats publicitaires Facebook Ads s’intègrent de manière naturelle à la plateforme pour permettre une expérience utilisateur propice à l’engagement et la conversion,

# La finesse des ciblages par critères démographiques offre une multitude de solutions quelque soit votre cible.

social ads

Le réseau social leader présente également quelques limites : 

# La portée organique de Facebook a drastiquement baissé : la durée de vie d’un post est de moins de 24h. Si les posts des marques ne sont pas sponsorisés, ils ont peu de chance d’être visibles, même auprès de leur propre audience (fan page).

Contrairement au moteur de recherche Google sur lequel on peut se positionner via un stratégie de référencement naturel sans payer la plateforme. Facebook est devenu une plateforme “no pay, no play”, autrement dit : pas de visibilité sans investissement publicitaire. 

# Les jeunes délaissent de plus en plus Facebook en faveur d’autres réseaux comme Instagram. La plus grande part de l’audience de la plateforme Facebook est composée d’internautes ayant entre 25 et 35 ans.

# Les prix de la pub Facebook sont réputés plus abordables que pour d’autres support. Si c’est indéniablement le cas si on compare à Linkedin Ads, c’est moins vrai pour d’autres support.

Surtout la question du cpc (coût par clic) est finalement assez accessoire. L’enjeu est le coût par conversion qualifiée (formulaire ou vente). A ce sujet, consultez notre article Prix de la pub Facebook : quel est le bon ?

De façon générale la publicité Facebook a l’avantage de pouvoir s’adapter à tout type de produits & de marché d’un point de vue publicitaire. Tous les types d’annonceurs ont leur place pour communiquer via la plateforme.

Instagram : ciblez les jeunes avec des visuels percutants

Avec près de 17 millions d’utilisateurs français chaque mois, Instagram présente de nombreux atouts pour les marques : 

# Le réseau est très populaire auprès des jeunes, mais tend à devenir de plus en plus « tout public » puisqu’il fédère aussi une large proportion des 25/35 ans (à peu près 25% de ses utilisateurs).

# L’image : c’est la force indéniable d’Instagram. C’est l’outil par excellence pour vendre et travailler son image de marque en s’appuyant sur des supports visuels. Encore faut il avoir une offre ou un produit qui se prête à la promotion visuelle, comme le fitness, la beauté, la cuisine, la mode ou les voyages. 

Cette force est également la limite d’Instagram. Toutes les marque ne peuvent pas communiquer de manière visuelle. Les métiers du service en B2B par exemple se prêtent peu à cet exercice. Parmi les autres limites de la solution on peut recenser :

# La très forte concurrence entre annonceur qui fait parfois s’envoler les prix des publicités,

# Le soin apporté aux visuels est très importante pour espérer générer de l’engagement et donc de l’interaction. Cela demande un travail important.

Pour aller plus loin, consultez notre article Instagram Ads : guide pratique pour bien débuter

social ads

Twitter France : un réseau qui se cherche encore

Le réseau rassemble près de 22 millions d’internautes français chaque mois, soit près de 2% du total des utilisateurs mondiaux. La moitié des utilisateurs français ont entre 25 et 49 ans. Aussi surprenant que cela puisse paraître l’autre moitié est composée d’adolescents. 

Twitter est beaucoup utilisé pour la diffusion d’informations, notamment en direct. Il est donc particulièrement adapté aux entreprises qui souhaitent gérer leur community management ou leur SAV de manière réactive

Comme vous l’avez compris, il ne s’agit pas d’un réseau grand public. L’orientation est plutôt B2B, voire institutionnelle. La croissance du nombre d’utilisateur est de ce fait assez lente. Le taux de pénétration du marché français est de 4%, ce qui est très faible comparé à d’autres pays. 

Bien que dans le cadre d’un stratégie d’acquisition digitale payante, Twitter ne semble pas devoir être priorisé, diverses options de publicité adaptées à des objectifs spécifiques permettent de diffuser le contenu de votre marque auprès des utilisateurs cibles.

Il existe trois types de publicités sur Twitter : 

# Les tweets sponsorisés, permettent de pousser un tweet particulièrement pertinent et lui donner de la visibilité en vue de créer de l’engagement (retweet, like)

# Les comptes sponsorisés, affichés directement dans la chronologie des abonnés potentiels, et dans les suggestions de comptes à suivre (par exemple celui là) et les résultats des recherches, ils permettent de générer des abonnements au compte de l’annonceur,

# Les tendances sponsorisées, permettent de faire passer un hashtag en haut de la liste des tendances, c’est à dire des sujets les plus discutés sur le réseau. Plus les utilisateur utilisent votre hashtag plus la portée de vos publicité grandit. 

Comme pour toutes les plateformes publicitaires, pour démarrer une campagne de pub sur Twitter, vous devrez définir une audience, un budget, un type de publicité et un type de campagne ou objectifs (engagement via les tweet, abonnés, vues de la vidéo, clics ou conversions sur le site web, Installations de l’application ou réengagements, Génération de leads). 

De façon générale on peut dire que Twitter a un peu la position de Bing Ads par rapport à Google Ads. Dans le cadre d’une stratégie d’acquisition payante et de façon générale privilégiez ou testez d’abord Google Ads et/ou Facebook Ads et activez ensuite les réseaux additionnels pour chercher de l’audience incrémentale dans l’objectif : Bing Ads, et LinkedIn Ads puis Twitter.

social ads

Linkedin : LE leader sur le marché professionnel

Dans le cadre de votre stratégie d’acquisition B2B, ce réseau est absolument incontournable. Le réseau revendique 16 millions d’inscrits français, soit près de la moitié de la population active. Et près de 4 millions d’utilisateurs actifs chaque mois. 

Les études montrent que 45% des lecteurs d’articles de LinkedIn occupent des postes de haut niveau. Il s’agit donc d’un support particulièrement bien adapté au développement de la notoriété et à la génération de leads pour les entreprises B2B. Le taux de conversion est de l’ordre de 2,5% soit deux fois plus que pour Twitter. 

Il s’agit donc sans conteste d’un réseau central à activer dans le cadre de vos stratégie d’acquisition digitale. Ceci est particulièrement vrai si vous ciblez des décideurs en B2B mais également si votre offre s’adresse à des CSP+ ou CSP++. 

Pour aller plus loin dans la conception et le déploiement de votre stratégie publicitaire sur Linkedin Ads consultez notre article Linkedin Ads : tout ce qu’il faut savoir pour démarrer.

Pour mettre toutes les chances de votre côté et atteindre vos objectifs via LinkedIn Ads il est important de concevoir cette stratégie dans le cadre d’une réflexion globale sur votre stratégie d’acquisition payante et organique, vos personas cibles, la stratégie de content marketing et les scénarios automation. Consultez nous.

Les réseaux émergeants : Pinterest et Tik-Tok

D’autres réseaux sociaux alternatifs et moins populaires peuvent représenter de belles opportunités pour les annonceurs. La concurrence n’est pas encore aussi forte que sur les réseaux sociaux dominants. Parmi eux :

# Pinterest est la marketplace sociale en pleine croissance. Elle possède un fort potentiel pour la vente de produit physique orienté décoration, beauté et gastronomie et  les marques à forte identité visuelle de manière générale. Son offre publicitaire est encore en phase d’amélioration.

social ads

# Tik-Tok est un réseau concurrent de snapchat,qui se positionne sur une cible très jeune et orienté vidéo. Il s’adapte aux annonceurs et marques BtoC et est concerne plutôt les marché du luxe, de la musique, du voyage, de la beauté… Il nécessite de travailler une belle mise en scène vidéo créative, particulièrement en s’appuyant sur les  influenceurs bénéficiant déjà une belle audience.

A ce sujet, consultez notre article Publicité vidéo : guide pratique pour l’intégrer dans votre stratégie d’acquisition payante

social ads

Notre conseil : compte tenu de son audience, se positionner sur Facebook est essentiel. La solution offre de larges possibilités de ciblage dont la précision n’est plus à démontrer. Facebook permet d’adresser l’ensemble des marchés B2B et B2C. 

Une fois vos objectifs atteints sur le réseau mainstream, n’hésitez pas à aller chercher de l’audience et des conversions incrémentales sur les autres réseaux, en adaptant votre stratégie en fonction de l’orientation de la plateforme. 

Ekko Media – Agence Facebook Ads

Ronan Le Glouannec